Jodoigne : poursuivi pour avoir produit un faux diplôme

Accusé de faux en écriture et d’escroquerie envers la Fédération Wallonie-Bruxelles, un Jodoignois obtient l’acquittement.

Vincent Fifi
 Le centre Fedasil de Jodoigne, en 2016.
Le centre Fedasil de Jodoigne, en 2016. ©ARCHIVES ÉDA

Ancien résident du centre Fedasil de Jodoigne, un quadragénaire d’origine sénégalaise y a d’abord obtenu un contrat en article 60 et lorsque celui-ci s’est terminé, il a postulé pour obtenir le poste de manière définitive. Il donnait satisfaction et n’imaginait pas qu’il lui faudrait produire un diplôme, mais c’était pourtant le cas.