Crise énergétique: sept communes de l’Est du Brabant wallon s’accordent pour éteindre l’éclairage en décembre

Sept communes de l’Est du Brabant wallon s’accordent pour éteindre l’éclairage public nocturne dès le début du mois de décembre, a annoncé jeudi le bourgmestre jodoignois Jean-Luc Meurice, répondant ainsi à une proposition de l’opérateur des réseaux de gaz et d’électricité (ORES), le premier gestionnaire de réseaux de distribution du sud du pays.

Belga
 Sept communes de l’Est du Brabant wallon s’accordent pour éteindre l’éclairage public nocturne dès le début du mois de décembre.
Sept communes de l’Est du Brabant wallon s’accordent pour éteindre l’éclairage public nocturne dès le début du mois de décembre.

L’éclairage public sera éteint du 1er décembre 2022 au 31 mars 2023, de minuit à 5 h 00 du matin, sur le territoire des communes brabançonnes wallonnes de Beauvechain, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Orp-jauche, Perwez et Ramillies.

Plusieurs communes étant alimentées par le même poste de distribution, la mise en œuvre de l’extinction de l’éclairage public dépendait du positionnement des sept communes de l’Est du Brabant wallon.

Une économie de 63 000 euros à Jodoigne

"C’est super compliqué dans la mesure où les communes sont entremêlées dans le réseau. Lorsque l’on éteint dans une entité, l’extinction se produit ailleurs aussi. Après plusieurs réunions, une position commune favorable s’est dégagée au sein de nos entités de l’Est brabançon wallon. Outre l’aspect environnemental, d’évidentes économies budgétaires nous ont motivés à répondre favorablement à cette initiative d’ORES", explique le bourgmestre de Jodoigne.

Jean-Luc Meurice a également demandé une étude à ORES en vue d’élaborer un plan d’économies à plus long terme.

"Ici, sur cinq mois, nous devrions réaliser une économie de 63 000 euros à Jodoigne. Mais nous devons aller plus loin. Sur la chaussée de Wavre, par exemple, il y a un point lumineux tous les 25 mètres, c’est inutile. Je connais aussi un endroit où l’entrée d’un bois est inutilement éclairée dans un quartier inhabité", conclut le mayeur jodoignois.