7 ans de prison requis contre les 3 braqueurs belges en France, leur peine connue ce vendredi

L’avocat général a réclamé jeudi une peine de 7 ans de prison à l’encontre des trois jeunes braqueurs belges, ainsi que l’interdiction de séjour sur le territoire français "ou à minima dans les départements où ils ont agi" pendant 5 ans.

Th. L.
7 ans de prison requis contre les 3 braqueurs belges en France, leur peine connue ce vendredi
La peine sera connue ce vendredi, devant la cour d’assises de l’Aude, en France. ©EdA

Ce jeudi, devant la cour d’assises de l’Aude, en France, l’avocat général a demandé que les trois accusés, poursuivis pour une série de cinq braquages commis dans plusieurs territoires français, soient condamnés à une peine de 7 ans de prison, ainsi que l’interdiction de séjour sur le territoire français "ou à minima dans les départements où ils ont agi" pendant 5 ans. Et l’interdiction de porter ou de détenir une arme.

Quentin D., 24 ans (de Waremme), Aurélien N., 23 ans (de Jodoigne), tous deux actuellement détenus sous les liens du mandat d’arrêt, et Shelina P., 20 ans (de Nassogne), sous contrôle judiciaire, risquent donc gros. Leur peine sera connue ce vendredi.

"Ici, ce ne sont pas des voyous, il n’y a aucuns préparatifs, aucune surveillance, aucun repérage", a notamment déclaré l’avocat de Shélina, comme le relate le quotidien français L’Indépendant. "Ce sont des gosses. Shélina était une gamine au moment des faits. Et à un schéma familial compliqué. Elle avait 18 ans. Alors oui, aux yeux de certains, elle paraissait maîtresse de ses gestes et meneuse. Elle a surjoué le rôle qui était le sien."