Sèchement éliminées

Cette année encore, l’aventure s’est arrêtée en demi-finale pour des Jodoignoises sèchement battues sur le terrain de Roosbeek: 4-0.

O.T.

L’équipe d’Olivier Severin a pourtant eu des occasions en première mi-temps mais, contrairement à l’adversaire, n’en a pas concrétisé une seule. Ainsi Roosbeek a mené 2-0 puis a inscrit un troisième but avant le repos. Un goal entaché d’un hors-jeu flagrant selon le clan jodoignois. Tout restait possible au retour des vestiaires avec de nouvelles possibilités pour les visiteuses qui ont alors encaissé sur un contre. «À 4-0, la messe était dite mais, au-delà du fait que Roosbeek mérite sa victoire, ce sont les circonstances qui sont dures à avaler car on est tombé sur un arbitre en dessous de tout, regrette l’entraîneur jodoignois. Même déforcé, on a fait jeu égal, mais on a encore trop dur de gérer la pression.»