Que dire des femmes ?

Extrait de Cape verte. «Que dire des femmes? poursuit Malvina […]. Elles ne sont qu’un ventre aux yeux de ceux qui s’autorisent à en parler.

Porteuses de la vie et du mystère qui l’entoure, elles sont reconnues responsables de tous les maux: sexe de l’enfant, mort, malformation, maladie, stérilité, impuissance. Des coupables désignées face à la crainte de l’incontrôlable. […] Un corps disponible pour assouvir les instincts, au nom de la pérennité de l’espèce. […] Le pouvoir d’apporter la vie et son revers. La vie, la mort. On succombe tous, un jour. Trop tôt, trop tard.»