« Les Jodoignois se sont bien entraidés »

Guy Pire, 60 ans, est l’un des ceux qui jusqu’à l’an dernier organisaient la foire aux potirons… à Noduwez. Comment a-t-il vécu la passation du flambeau de son village à Jodoigne?

M.W.
« Les Jodoignois se sont bien entraidés »
Foire aux potirons ©ÉdA – 201333871645

«Je vis ça très bien, dit-il, d'autant qu'Olivier Baudry, Mathieu Decoster et Pierre Lebrun, les trois organisateurs de la foire de cette année, ont pu compter sur notre carnet d'adresses. Il n'y a donc aucune rancœur de ma part, bien au contraire. Moi qui ai dû me faire dernièrement opérer, ils m'ont même rendu la tâche plus aisée. Je constate également que les Jodoignois ont pu bénéficier de l'aide de la Ville et de la Province. En outre, ils se sont magnifiquement entraidés. Un exemple: la petite restauration a été confiée à la Fédération des jeunes agriculteurs. Ils font vraiment ça à la perfection – alors que nous, à Noduwez, nous devions surtout compter sur nous-mêmes. Bref, la sauce a pris, et je leur souhaite déjà le meilleur pour l'édition de l'année prochaine.»