Virginal Papers (Ittre): des sanctions à prévoir

Les machines et équipements doivent être évacués du site, sinon le nouvel acheteur de ces derniers s’expose à des sanctions journalières.

Virginal Papers (Ittre):  des sanctions à prévoir
Il y avait bien de l’amiante sur le site. ©ÉDA
JÉRÔME BRYS,J.Br.

Il y a un peu plus d'un mois, mi-décembre, la police et l'auditorat du travail descendaient sur le site industriel des anciennes papeteries de Virginal. Une action qui est intervenue au lendemain de la publication d'un reportage par le magazine Médor qui faisait état de la présence de travailleurs originaires d'Europe de l'Est en train de démonter des installations qui contenaient de l'amiante. "Cette descente a dévoilé les conditions dans lesquelles opéraient les travailleurs. Outre la présence d'amiante, les 29 travailleurs recevaient un salaire quasi dérisoire: 800€ par mois pour des prestations de 70 heures par semaine. L'auditorat du travail a donc mis les scellés", explique le député André Antoine (cdH). Ce dernier vient d'interpeller le ministre Willy Borsus afin de faire le point sur la situation. Ses questions: "Quelle est la responsabilité éventuelle de la Sogepa dans ce fiasco social? Quel est le calendrier de cette opération de nettoyage et quelles garanties supplémentaires avez-vous exigées afin d'éviter à l'avenir de pareilles mésaventures?"