Une expo en l’honneur de Michel Smolders

L’exposition met l’accent sur le processus créatif de Michel Smolders à travers des dessins, aquarelles, gravures et illustrations de livres.

J.Br.
Une expo en l’honneur de Michel Smolders
Michel Smolders (1929-2015) a travaillé le bois et surtout la pierre, sans vraiment choisir entre abstraction et figuration. ©EdA

Artiste plutôt discret, Michel Smolders est décédé il y a six ans, en 2015, alors qu’il était âgé de 86 ans. Véritable artiste dans l’âme, il a travaillé le bois et surtout la pierre, sans vraiment choisir entre abstraction et figuration. Formé par Oscar Jespers à La Cambre, Michel Smolders a commencé par donner des cours de céramique au Congo, du début des années cinquante jusqu’à l’indépendance de la colonie. Rentré ensuite en Belgique, il a participé à la création de l’école Le 75 à Bruxelles, où il était chargé de s’occuper des cours de sculpture. Organisateur des symposiums sur pierre dans le petit village des Avins dans le Condroz, il a manifesté là aussi ce goût de la transmission du savoir et du partage d’expériences avec de nombreux étudiants et artistes. Michel Smolders s’est toujours exprimé avec une totale liberté d’esprit sans jamais perdre sa force d’expression. Dans son souci de dépasser les apparences et d’exprimer quelque chose d’invisible, il s’est tourné vers l’art sacré, comme en témoigne notamment l’autel qu’il a conçu pour la chapelle qui abrite aujourd’hui le Musée Marthe Donas. L’exposition met également l’accent sur le processus créatif de Michel Smolders à travers des dessins, aquarelles, gravures, illustrations de livres ou encore objets divers. Les carnets personnels de l’artiste, qui ne sont pas connus du grand public, illustrent son souci d’établir un dialogue inventif entre les images et les mots.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...