Radicalisme dans les prisons: «Il est temps de réévaluer»

Depuis la création en urgence de sections radicalisme en prison, le phénomène a évolué. La directrice de la prison de Ittre appelle à «une réévaluation du système».

Emmanuel Huet
Radicalisme dans les prisons: «Il est temps de réévaluer»
En Belgique, 165 détenus sont toujours considérés comme radicalisés. ©Reporters/POLET

Coup de projecteur dans la section Deradex de la prison de Ittre, cette aile qui accueille actuellement sept détenus connus pour leur radicalisme.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...