100 000 tonnes qui partent en fumée

35 personnes sont employées par l’inBW sur le site de l’incinérateur de Virginal, mais trois personnes suffisent pour le faire tourner.

Arnaud Huppertz

Trois personnes suffisent pour faire tourner l’incinérateur de Virginal: une personne pour s’occuper du grappin, une autre pour surveiller tous les écrans de contrôle, et une troisième pour faire le tour des installations afin de compléter ce que disent les écrans de contrôle. Cela, c’est évidemment le strict nécessaire. Pour faire tourner l’usine la nuit, par exemple. Car l’incinérateur de Virginal ne s’éteint jamais: il transforme les déchets en cendres 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...