Prolonger l’incinérateur pour pouvoir y investir sans crainte

L’incinérateur de Virginal dispose d’un permis jusqu’en 2026. L’inBW voudrait le prolonger, pour pouvoir investir sereinement.

Arnaud Huppertz
Prolonger l’incinérateur pour pouvoir y investir sans crainte
L’incinérateur de Virginal dispose d’un permis jusqu’en 2026. L’intercommunale inBW voudrait le prolonger. ©IBW

L'incinérateur d'Ittre dispose d'un permis l'autorisant à continuer ses activités jusqu'en 2026. Pourtant, inBW, qui gère cet incinérateur, vient de demander un nouveau permis pour ses installations ittroises. Un permis qui l'autoriserait à poursuivre ses activités sans grand changement. Pourquoi l'intercommunale veut-elle anticiper la fin du permis de huit années? Pour pouvoir investir sans crainte: «Nous avons plusieurs projets à l'étude, notamment sur l'utilisation de la chaleur produite par l'incinérateur pour chauffer des bâtiments. Mais il s'agit d'investissements lourds dont le retour sur investissements dépasse la durée du permis d'environnement en cours, explique le directeur d'exploitation de l'incinérateur d'Ittre, Laurent Mafa. Nous voulons donc pouvoir compter sur un permis qui nous mène plus loin que 2026 pour pouvoir faire ces investissements.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...