Une course pas comme les autres…

ÀSart-Risbart, l’avant dernière manche du Challenge Brabant wallon a ses particularités. Et elles sont nombreuses! Les organisateurs du comité des fêtes associés, au club de jogging local «Je Cours à Incourt», proposent notamment trois distances aux participants, ce qui est fort apprécié par les participants qui, pour certains, affichent des objectifs sur des plus longues épreuves dont le calendrier est assez étoffé à l’automne, en Belgique et à l’étranger.

L.S.
Une course pas comme les autres…
Thierry, enfin appelé la Gisèle, s’est régalé ce samedi en courant déguisé. ©ÉdA

Ensuite, les organisateurs proposent des ravitaillements en bières, ce qui ne manque pas de plaire aux amateurs de houblons, assez nombreux dans le challenge. La preuve? Il y avait du monde au dernier ravitaillement, situé à moins d’un kilomètre de l’arrivée, tant et si bien que les coureurs qui ne s’y arrêtaient pas devaient se frayer un passage dans la file d’attente! Mais surtout, le jogging de Sart-Risbart se distingue par ses joggeurs déguisés. Un appel d’Olivier Colmant, le président du club de jogging qui, pour l’occasion, est transformé en grand Schtroumpf! Et visiblement, le nombre de joggeur qui joue le jeu est conséquent. On retrouve de tout: infirmiers, hommes d’affaires en cravate et même… travelo. Thierry, enfin Gisèle, a décidé de jouer le jeu, trouvant l’initiative originale et bon enfant. Et il n’est pas passé inaperçu lors des 12 kilomètres qu’il (ou elle) a effectués ce samedi.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...