Ligne 23 Wavre-Jodoigne du TEC: "Ce que les chauffeurs veulent, c'est pouvoir rouler en toute sécurité"

Alors que du côté des responsables du TEC Brabant wallon, on reste muet, Michaël Lepere (CGSP) donne quelques précisions sur la situation.

Laurent SAUBLENS
 Le syndicat CGSP l’assure: les décisions viennent de la direction, il n‘y a pas eu de pression syndicale.
Le syndicat CGSP l’assure: les décisions viennent de la direction, il n‘y a pas eu de pression syndicale. ©ÉdA

"Soyons clairs, oui, les chauffeurs ont relayé auprès des syndicats un problème réel sur la ligne 23 Wavre – Jodoigne, indique Michaële Lepère (CGSP). Nous avons dès lors interpellé la direction du TEC Brabant wallon. Pour le reste, les décisions appartiennent à cette seule direction, il n’y a en tout cas aucune pression syndicale. Ce que les chauffeurs veulent, c’est de pouvoir rouler en toute sécurité, sans mettre en danger les passagers et en ramenant leur bus en bon état au dépôt, à la fin du service."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...