Quatre prévenus, 186 préjudiciés

Faux et escroquerie. L’enquête a démarré en août 2008. La prescription pénale sera atteinte le 31 décembre. Le procès civil, lui, aura bien lieu.

Jean VANDENDRIES

En matière financière, les recherches sont très longues car les préjudiciés ne se manifestent que tardivement une fois envolés leurs derniers espoirs de retrouver leurs billes alors que les auteurs ont organisé leur insolvabilité ou ont disparu dans la nature avec le magot déposé par des pigeons attirés par des sirènes chantant des taux faramineux de placements.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.