Le patro accueillera huit migrants

Commune hospitalière, Grez-Doiceau s’ouvre à l’accueil des migrants pour la période des fêtes. Un élan de solidarité s’engage.

Laurent SAUBLENS
Le patro accueillera huit migrants
Le patro de Néthen, ses anciens patronnés et une série d’autres bénévoles sont les organisateurs de l’accueil qui se prépare pour les fêtes à Grez-Doiceau. ©ÉdA

Grez-Doiceau est devenu voici quelques mois «commune hospitalière» et ce n'est pas un vain mot. Des actions sont menées et les heureux bénéficiaires de cette fin d'année ne diront pas le contraire. Un nouvel hébergement collectif va ouvrir tout prochainement. Les organisateurs sont ravis. «Nous accueillerons huit migrants d'ici peu et en tout cas la semaine entre Noël et Nouvel an, le week-end précédent et le week-end suivant également.» Tout cela est donc rendu possible grâce à l'investissement du patro de Néthen, de son comité d'anciens, et de citoyens bénévoles. «Le but est de protéger des jeunes gens du froid, de la faim et de la violence urbaine pendant les fêtes de Noël. L'hébergement sera encadré par des personnes majeures et sera strictement limité à un petit nombre de jeunes qui devront, pour en bénéficier, accepter un règlement d'ordre intérieur.»