Néthen (Grez-Doiceau): va-t-on conserver les pavés de la rue de la Cortaie?

Brigitte Pensis (AC, opposition) a plaidé devant le conseil communal pour qu’on conserve les pavés de cette rue de Néthen.

Laurent SAUBLENS
Néthen (Grez-Doiceau):  va-t-on conserver les pavés  de la rue de la Cortaie?
La rue de la Cortaie, à Néthen: des pavés anciens sur 1,2 km. ©ÉdA

Lors du dernier conseil communal de Grez-Doiceau, Brigitte Pensis (Alliance Communale, opposition), qui habite rue de la Cortaie, à Néthen, est intervenue concernant l'avant-projet prévoyant l'asphaltage dans sa quasi-totalité de cette voirie pavée. «Six malheureux carrefours seront seulement repavés. Je me mets à la place des Gréziens amoureux de notre belle commune, de ses rues à l'ancienne, de ses belles maisons, de ses fermes restaurées. Bref, des gens pour qui le mot patrimoine signifie encore quelque chose.» La rue de la Cortaie, une des plus anciennes de Néthen, une des plus typiques avec ses pavés à l'ancienne, serait donc asphaltée? «Quel dommage! Je veux être la porte-parole de tous les Gréziens amoureux de la nature, de tous ces gens qui se promènent rue de la Cortaie, qui roulent à vélo pour aller dans les champs, pour rejoindre le RAVeL qui mène à Bossut, etc. Ils vont déchanter quand ils verront une rue banale, en asphalte, où passeront quantité de voitures. De l'asphalte qui, très probablement, se délitera au bout de quelques hivers. Alors qu'avec des pavés, nous serions repartis pour des dizaines d'années. Je veux encore défendre ceux qui croient à la mobilité douce. La rue de la Cortaie est une rue tranquille où passent peu de voitures car les pavés sont des ralentisseurs naturels et on y fait attention à rouler moins vite. Ce sera différent avec l'asphalte.»