Fedasil est prêt à accompagner la famille Yusufi

Dans le cadre du dossier de la famille afghane appréciée à Grez-Doiceau, Fedasil apporte quelques précisions.

L.S.
Fedasil est prêt à accompagner la famille Yusufi
Les manifestations de soutien à la famille afghane de réfugiés ont toujours été nombreuses. Et elles se poursuivent. ©EdA

Notre article sur le sort de la famille Yusufi, priée de rejoindre le centre Fedasil de Saint-Trond et dont les vivres sont coupés par le CPAS qui n'a d'autre choix que de respecter la loi, a fait réagir Fedasik, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile. Son responsable communication, Benoit Mansy, précise que Fedasil ne décide pas si une personne peut recevoir le statut de réfugié. «C'est le rôle des instances d'asile. Fedasil doit par contre respecter la loi qui prévoit que, en cas de décision négative confirmée, le droit à l'accueil se poursuit uniquement dans une "place de retour". Dans ce centre, nous envisageons avec la famille les différentes possibilités pour leur avenir, en Belgique ou dans leur pays d'origine.»