L’école de football veut (encore) grandir

Les souhaits: un nouveau synthétique, de nouveaux vestiaires, un meilleur terrain en herbe et un emploi à temps plein.

L.S.

Vu la période électorale, les responsables de l’École de football de Grez-Doiceau en ont profité pour inviter l’un des candidats de chaque liste pour expliquer leurs besoins et parler de leurs souhaits. Plusieurs parents présents ont également profité de l’occasion pour faire part de leurs doléances. Au bout du compte, il faut retenir que l’École de football de Grez-Doiceau, c’est un projet qui s’est développé au point d’arriver à ce jour à un bilan où la structure est une année en avance sur ses projections. Ce sont en effet près de 350 jeunes qui utilisent à raison de trois ou quatre fois par semaine les installations du Stampia. Un lieu où l’école de football se sent à l’étroit alors que, pourtant, les bâtiments ne datent que de 2012. Diverses raisons sont évoquées comme le rapatriement sur le site de l’équipe première du club, le RFC Grez-Doiceau.