Donatienne et Patrick GICQUEL

Donatienne Gicquel et Patrick Simonet seront à la maison ce samedi. «Nous n’aurons pas vraiment d’appréhension. Nous connaissons le parcours car Patrick habite à Hèze.

L.S.
Donatienne et Patrick GICQUEL
©ÉdA

Il faut gérer les successions de montées et de descentes et aussi les différents types de revêtements (pavés, sable, terre…). D’après ce que Patrick m’a dit, il faut pouvoir profiter des descentes pour relâcher les tensions musculaires. Moi je l’ai fait à l’entraînement et j’ai trouvé le parcours difficile car il y a une vraie succession de montées. Patrick l’a déjà fait deux ans et pour lui le plus dur est la montée après le chemin du Ry de Hèze. La fin de la saison? Je préfère voir de challenge en challenge, ne pas me mettre trop de pression car je suis une angoissée de nature. Bref, on verra bien, tellement de choses peuvent rentrer en ligne de compte. Mais samedi, en tout cas, on aura nos supporters sur le parcours… Nos enfants seront là pour nous encourager.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.