Ardoises et faux plafonds touchés

L’échevin des Travaux Pascal Tollet a activé les démarches pour trouver les solutions en vue de traiter ce délicat dossier. « Deux problèmes sont répertoriés, la présence d’un dérivé d’amiante avec les ardoises ainsi que celle dans les faux plafonds. Pour le premier cas, il sera procédé au démontage en délicatesse des ardoises sans les casser. Elles seront placées dans un espace confiné et transportées pour être détruites dans un endroit spécifique. Pour le faux plafond, le pavillon sera isolé et confiné dans un environnement clos qui empêchera les poussières de s’échapper dans l’air. Tout sera réalisé dans des normes de sécurité strictes par une société agréée. » Le chantier est espéré début de l’année prochaine.