Grez passera en agenda local 21

Le collège communal de Grez-Doiceau a décidé de valoriser davantage la notion de ruralité via un agenda local 21.

Alors que le dossier concernant l'élaboration et l'animation du Programme Communal de Développement Rural (PCDR) se poursuit, le Collège a proposé au conseil de passer à l'agenda local 21. Un budget complémentaire sera nécessaire soit 4420 ¤ pour la mise à jour des données socio-économiques pour le PCDR, alors que l'extension pour la mise en agenda local 21 est estimée à 7 500 ¤. Il fallait s'y attendre, après avoir proposé ce passage voici deux ans, le conseiller libéral Pascal Goergen a réagi lors de ce conseil : «L'ensemble du Groupe LB est ravi de passer à un agenda local 21. Cependant, il y a près de deux ans, nous avons eu le tort d'avoir eu raison trop tôt en déposant un point intitulé «Élaboration et mise en oeuvre d'un Agenda local 21 à Grez-Doiceau». À l'époque, excepté le conseiller Écolo, vous aviez balayé notre proposition d'un revers de la main. Aujourd'hui, nous aurions pu déjà avoir un réel agenda local 21. »

Alain Clabots n'a pas hésité à confirmer les propos du conseiller :«Vous étiez trop tôt, vous l'avez dit vous-mêmes. À l'époque nous n'étions pas prêts. »

Pas de quoi satisfaire Pascal Goergen : «Ne nous dites pas que vous allez prendre les résultats et les réflexions des réunions citoyennes et des réunions de la PCDR et les intégrer tels quels. Si vous faites cela, vous vous trompez de marchandises et vous trompez les citoyens et les membres de ladite commission. Un PCDR n'est pas un agenda local 21. Il ne se construit pas de la même manière.» L'opposition LB critique également la délibération : «Dans un des emails, la région wallonne y écrit : «on sent que certains chapitres sont très orientés schéma de structure. On ne sent pas par contre la touche agenda local 21 avec les trois piliers». En attendant une approche plus constructive, notre groupe s'abstiendra.» Pour clôturer, le bourgmestre Alain Clabots a rappelé son programme de politique générale : «la notion de ruralité est très importante pour nos concitoyens. Nous voulons inscrire Grez-Doiceau dans un PCDR. Dans cette lignée, nous inscrirons notre gestion de Grez-Doiceau dans une perspective de développement durable ne s'arrêtant pas à 2012. »

Le Collège examinera la faisabilité de la création d'une Agence de Développement local. La méthodologie participative dénommée agenda 21 devrait s'appliquer pour la mise en place du PCDR.

L. S.