Impact plus visuel que sonore à Grez-Doiceau

Contrairement à ses homolo gues de Beauvechain et d'Incourt, Alain Clabots, bourgmestre de Grez-Doiceau, n'enregistre pas de contestations vis-à-vis du survol des hélicos.

«Il est certain que l'on voit fréquemment les hélicoptères dans le ciel grézien ces derniers temps. Mais de là à dire que les gens se plaignent de nuisances sonores, c'est aller vite en besogne. En tout cas, nous n'avons à ce jour enregistré officiellement aucune plainte même si je dois reconnaître que plusieurs personnes soulèvent le sujet. J'ai eu un contact avec l'association Trop de bruit en Brabant wallon qui confirme que les plaintes sont assez confinées. Il ne semble pas y avoir d'abus lors des survols qui se limitent à certains villages de l'entité. Les hélicoptères ont visiblement un plan de vol à suivre qui semble éviter les zones les plus habitées de Grez-Doiceau. Seul Gastuche est concerné. Par contre, nous sommes assez soulagés de voir que les nouvelles voies de Zaventem permettent désormais de restreindre les nuisances des avions de ligne.»