Champ de la Houlotte : avis défavorable sur la voirie

Le projet de futur lotissement de 42 lots essuie un revers. La création de voirie préalable a reçu un avis défavorable.

Laurent Saublens
Champ de la Houlotte : avis défavorable sur la voirie
12271469 ©© EdA

À Né then, entre les rues de Beaumont et du Peigne d'Or existe un projet de création d'un lotissement de 42 lots. Cette demande émane de M. et Mme Patrick van Zeebroeck. Si le lotissement en lui-même pose question sur plusieurs points, les conseillers communaux devaient se prononcer mardi soir sur un permis de lotir pour une création de voirie. Mais là aussi, il y a matière à débat, dont un rapport des pompiers favorable sous conditions avec une demande de révision du tracé proposé. En effet, les services de secours auraient du mal avec le rayon de braquage de leur charroi à certains endroits ! En outre, la capacité du bassin d'orage laisse perplexe et il existe un problème lié à l'existence du sentier n° 40.

C'est donc un contexte particulier qui d'ailleurs a mobilisé une belle affluence dans le public pour ce conseil.

Paul Roberti de Winghe, conseiller d'opposition, a rappelé que 173 lettres de réclamations sont arrivées à l'administration lors de l'enquête publique : « A mes yeux, la raison majeure pour refuser ce permis est l'existence au milieu de cette propriété du sentier n° 40, le sentier de la Houlotte, large de 1,7 mètre. Modifier son tracé est un préalable indispensable à tout projet de lotissement. » Oui mais voilà, le commissaire voyer ne souhaite pas accorder un déplacement si il n'y a pas de permis de lotir... alors que les autorités souhaitent initialement le déplacement du sentier. Bref, une situation où le chien se mord la queue...

Pour les libéraux, Sybille de Coster-Bauchau est partagée : « Effectivement, c'est la voirie qui nous occupe, mais il ne faut pas occulter du débat le lotissement qui suivra la voirie. Le groupe LB ne peut que suivre l'avis des pompiers demandant un tracé mieux adapté. Mais nous constatons également que le sentiment qui prédomine dans ce dossier est le manque d'engouement de la majorité à voir aboutir le dossier. Or, je rappelle qu'il s'agit d'une zone d'habitat avec une densité acceptable qui privilégie les terrains accessibles à tous. Nous avons de nombreux jeunes ménages qui cherchent à s'installer. LB note aussi que les opposants sont les riverains de la rue du Peigne d'or voisine. Un comble, ils habitent un lotissement créé par une mise en commun des terrains communaux avec ceux du demandeur actuel. Enfin, en plus d'une longueur inacceptable de la procédure, nous craignons que l'on ne considère pas les dossiers de manière équitable. On pousse les constructions à Grez qui est surdensifié et on freine à Néthen où l'espace est suffisant ! » Contactée, l'échevine Audrey Martin souhaite de la sérénité dans les débats : « Ce dossier doit être traité comme tous les autres, avec la même approche. Il s'agit effectivement d'une zone d'habitat, et le but des autorités est de veiller à ce qu'un projet comme celui proposé soit le plus adapté pour s'incorporer dans ce cadre merveilleux et son environnement. » Au final, l'avis est défavorable pour la voirie, LB s'abstenant.