Pourra-t-on se passer de l’éolien à Genappe?

Suite à la consultation citoyenne, le projet d’implanter des éoliennes à Genappe est abandonné au profit d’une réflexion sur un mix énergétique.

Michel Demeester
 Le collège communal veut abandonner l’idée d’implanter des éoliennes. Écolo Créons Demain n’est pas d’accord.
Le collège communal veut abandonner l’idée d’implanter des éoliennes. Écolo Créons Demain n’est pas d’accord. ©ÉDA

Dans le cadre du Plan Énergie Climat, visant à réduire de 40% l’émission de gaz à effet de serre d’ici 2030, la Ville de Genappe a commandé une étude au bureau SGS pour déterminer les zones potentiellement intéressantes pour l’implantation d’éoliennes. Dix zones ont été identifiées. Trois ont été retenues, elles ont fait l’objet d’une analyse plus fine: "Une à Houtain-le-Val proche du zoning de Thines, qui présentait le moins de contraintes, une autre à Baisy-Thy sur le plateau entre la borne de Ways et Sart-Dames-Avelines, et une troisième zone entre Ways et Bousval le long de la N25. Les avis étaient majoritairement négatifs lors des consultations citoyennes auxquelles 170 personnes ont participé par écrit. 15 personnes se sont manifestées, 5 étaient favorables au développement éolien. La population relevait la dégradation du paysage et du cadre de vie, les conséquences pour la faune et la flore et les couloirs migratoires et la proximité d’une zone Natura 2000 pour Bousval" , a expliqué Charlotte De Braekeleer, du bureau SGS, qui présentait les résultats de l’étude devant le conseil communal mardi soir.