Abandon du projet RenoWatt, pas des investissements

Le groupe Écolo Genppe estime que la Ville a perdu deux ans avec le projet RenoWatt, abandonné en octobre. Ce n’est pas l’avis de Vincent Girboux.

Michel DEMEEESTER,Michel DEMEEESTER
Abandon du projet RenoWatt, pas des investissements
La Ville va créer un réseau de chaleur à l’Espace 2000 pour un montant de 630 000€ dont 484 000€ de subsides. ©ÉdA

Fin 2019, Genappe s'engageait aux côtés du guichet RenoWatt qu'elle chargeait des audits et études dans le but d'une rénovation énergétique des bâtiments de l'Espace 2000, excepté l'école. Il était question d'un réseau de chaleur, d'une isolation des préfabriqués ainsi que de la pose de panneaux photovoltaïques. Le montant de l'investissement était estimé à 2,1 millions d'euros. Deux ans plus tard, le conseil communal décidait d'abandonner la collaboration avec Renowatt: "Le conseil communal du 26 novembre 2019 avait approuvé une dépense de 2,46 millions. Mais la meilleure offre s'élevait à 3,45 millions, soit un million de plus, indique l'échevin de l'Énergie, Vincent Girboux. Le subside estimé par RenoWatt était de 900 000€. Il est apparu que les solutions avancées dans le cahier des charges n'étaient plus à la pointe de ce qui existe techniquement aujourd'hui. Nous n'avions pas nos assurances pour les coûts de maintenance que nous n'avons pas pu vérifier. Nous craignions aussi une augmentation du coût des matériaux. Nous étions entre la deuxième et la troisième négociation avec RenoWatt. C'était notre dernière échéance de pouvoir abandonner le projet. Après, nous n'aurions plus pu le faire.".