La 8e place ne tient qu’à un point

Alors que les favoris ne laissent que des miettes, la bataille pour la 8e place fait rage. Cette 8e place ne tient qu’à un point.

F.H.
La 8e  place ne tient qu’à un point
Robin Vanneste et Acoz n’ont pas pu prendre davantage qu’un point, à Grimminge. ©L’Avenir – F.H.

Faut-il se pencher avec attention sur les résultats des trois premiers du championnat? Sans doute pas pour l'instant, même si l'enjeu de la deuxième place est évidemment réel. Devant, Thieulain reste intraitable après cependant un petit dérapage en tournoi à Ogy. Mais en déplacement à Maubeuge dima, che, les Canaris n'ont jamais été inquiétés. Que du contraire. «Ce genre de rencontre peut se révéler piégeuse. Quand l'adversaire n'est pas motivé, il est parfois compliqué de rentrer dans la lutte», analyse Geert Vandervelden. «L'équipe a joué de façon appliquée avec un bon Metayer et un Becq qui n'a pas dû toucher plus que cinq balles (livrées contre vent).»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.