La bouteille à encre à tous les étages

Thieulain plane. Kerksken va mieux. Et c’est la mêlée pour le Top 8. Ou, à l’inverse, pour éviter une dangereuse bataille.

F.H.
La bouteille à encre à tous les étages
Ryan Sauvage et Kerksken semblent bien installés à la deuxième place. ©L’Avenir – F.H.

Thieulain ne mérite que quelques mots pour l’instant. Pour dire que les «Canaris» chantent et planent au sommet de l’élite. Le défi sera de maintenir cet état de grâce durant trois mois encore, avec une première «vraie» échéance dans trois semaines. Et cela, alors que les tournois reviennent. Avec des motivations variables pour les acteurs?

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.