Court-Saint-Étienne : une tentative d’assassinat mais pas de peine

La lenteur de l’enquête permet à un prévenu, qui a commis des faits graves en 2014, de s’en tirer avec une simple déclaration de culpabilité.

Vincent Fifi
 En 2014, lors d’un différend survenu à la station Q8 de Court, un auteur avait visé une des victimes avec une Kalachnikov… qui s’était enrayée.
En 2014, lors d’un différend survenu à la station Q8 de Court, un auteur avait visé une des victimes avec une Kalachnikov… qui s’était enrayée. ©ÉDA

En septembre 2014, un différend entre plusieurs personnes à la station Q8 de Court-Saint-Étienne avait nécessité l’intervention de la police locale. Trop tard cependant pour interpeller deux hommes arrivés à bord d’une Ford Fiesta pour s’en prendre violemment à des Stéphanois. Ils avaient pris la poudre d’escampette.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...