L'Aide alimentaire offre un colis pour soutenir les plus démunis

Être en détresse sociale, cela peut arriver à tout le monde. L’Aide alimentaire stéphanoise soutient 53 familles en situation de précarité.

Romain Izzard

Quand Juliette Collard, Joëlle Huybrechts, Miette et Yves Van der Steen nous reçoivent dans l'ancienne école primaire du collège Saint-Étienne, il y a comme un air de déménagement pour ces bénévoles de l'Aide alimentaire de Court-Saint-Étienne, association créée il y a plus de trente ans. «On y est depuis quinze jours, sourit Juliette Collard, qui coordonne l'aide alimentaire depuis huit ans. Avant, on était dans le local des scouts de la rue du Village. Ici, on a signé une convention d'occupation précaire d'un an, renouvelable, avec la Commune. On a dû mettre les locaux aux normes Afsca. Mais on est vraiment bien dans nos nouveaux locaux. On ne reçoit pas de subsides de la Commune ou du CPAS. Mais on bénéficie tout de même d'un garage pour stocker les marchandises.»