Nationales : Chastre vers la D2 ?

Faute d’un accord avec les Pays-Bas, le Beneleague s’arrêtera en fin de saison et entraînera la réforme de la compétition belge.

«Nous sommes actuellement en pleines discussions, indique Marc Lesenfants, président de la Ligue féminine. Une chose est sûre, nous ne voulons pas revenir en arrière et il est déjà acquis à 90% que huit équipes formeront ce qu’on appelait auparavant la WEL (Women’s Elite League). Derrière, on devrait avoir une D1 et deux D2, l’une avec les équipes francophones et l’autre avec les équipes néerlandophones. Notre but est de donner la chance à tous les clubs du pays de pouvoir évoluer au minimum en D2.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.