A Chaumont-Gistoux, des parents désespérés faute de places d’accueil: "Des mamans arrêtent de travailler à cause de cela"

L’ONE n’a pas retenu les deux projets de Chaumont-Gistoux déposés dans le cadre du plan Cigogne. Ceux-ci portaient sur la création de 21 et 42 places.

Laurent SAUBLENS
 Placer son enfant dans un lieu d’accueil devient très compliqué, voire impossible dans certaines communes.
Placer son enfant dans un lieu d’accueil devient très compliqué, voire impossible dans certaines communes. ©ÉdA

De nombreuses Communes ont répondu à l’appel à projets de l’ONE destiné à créer de places d’accueil, avec des projets qui répondent aux demandes de parents à la recherche d’un lieu pour leur jeune enfant. Mais voilà, les projets ont été nombreux et la distribution des places par l’ONE est loin d’avoir répondu à toutes les demandes et surtout, tous les besoins. Pire, la répartition laisse pas mal de Communes sur le côté, avec des logiques qui ne sont pas toujours comprises. Sans compter que certaines Communes ont bénéficié d’un accord sur plusieurs projets et qu’elles ne pourront pas mettre en œuvre la totalité de ceux-ci.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...