Place aux tout-petits à Chaumont

Près de 100 tout-petits se sont retrouvés à Chaumont-Gistoux pour une rencontre amicale mais surtout pédagogique.

Alan Marchal
Place aux tout-petits à Chaumont
Même s’il est parfois un peu crispé, le sourire était bien présent chez les jeunes judokas réunis à Chaumont-Gistoux. ©EdA - Alan MARCHAL

L’événement est désormais bien rodé. Avec déjà trois éditions à leur compteur, le Judo Club Chaumont-Gistoux et le Tori Beauvechain ont assuré, dimanche dernier, pour la quatrième édition de leur rencontre amicale destinée aux plus jeunes judokas.

Ouverte uniquement aux enfants nés en 2008, 2009, 2010 et 2011, la petite compétition de ce dimanche avait pour objectif de faire se rencontrer des tout-petits venus de différents clubs de la Wallonie. «L'idée est de permettre à tous ces jeunes qui ont au moins un an de judo à leur actif de se frotter à d'autres combattants de leur âge mais dans un cadre adapté à leur besoin, explique Henri-Nicolas Renders, le président du club chaumontois. On ne souhaite pas seulement qu'ils appliquent les prises qu'ils ont vues en cours, on veut également qu'ils comprennent l'importance de respecter l'adversaire ou les consignes d'un arbitre par exemple.»

Plus pédagogique qu'autre chose, cette rencontre a même tapé dans l'œil dans la Fédération francophone de judo. «Elle a déjà été citée en exemple, sourit Henri-Nicolas Renders. C'est une petite fierté pour nous car ça signifie que nous faisons du bon boulot. » Et ce n'est pas Pascal Hauffman, un des nombreux entraîneurs présents ce dimanche qui dira le contraire.

Venu du J.C. Thorembais avec sa douzaine de judokas, le coach brabançon souligne l'importance de ce type de rendez-vous: «C'est super que nos élèves découvrent de nouveaux horizons et de nouveaux adversaires. Ça leur permet de grandir et de s'ouvrir aux autres, tant d'un point de vue sportif que d'un point de vue humain. Qu'ils gagnent ou qu'ils perdent, ça n'a pas beaucoup d'importance. Tant qu'ils prennent du plaisir, le reste est anecdotique.» Et à voir les mines réjouies des parents et des enfants, le message semble être bien passé chez tout le monde.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...