400 inscrits à la première de Run Together

L’initiative des troupes de David Charlet en faveur de Viva For Life a fait mouche. À Chastre ou ailleurs, les joggeurs répondent présents.

L.S.
400 inscrits à la première de Run Together
David Charlet (à gauche) est ravi du succès de son organisation solidaire. ©ÉdA

En cette période de frustration pour les joggeurs, l’initiative de Run Together, club de jogging à Chastre, a visiblement fait mouche. Derrière le projet, David Charlet et son équipe ont imaginé une course solidaire puisque l’entièreté du montant de l’inscription, soit 5€ par participant, est reversé à Viva For Life.

Les joggeurs ont deux options, soit courir 5 ou 10 kilomètres près de chez eux, soit venir à Chastre (c’est possible jusqu’à dimanche) et parcourir l’un des deux tracés proposés à travers les campagnes du village, avec là aussi, 5 ou 10 kilomètres au menu. Un tracé bucolique, saupoudré des caractéristiques locales, pas trop vallonné, mais surtout très agréable, d’autant plus avec ces conditions climatiques printanières.

David Charlet espérait 150 participants, le résultat dépasse les espérances. «On peut donc largement se réjouir du succès de notre événement solidaire. Chaque jour, nous recevons des dizaines de messages de remerciement. Seul ou en famille, c'est très diversifié et ce n'est pas fini, l'événement se déroule jusqu'au 28 février. Des clubs de marche ou de jogging se déplacent et organisent des départs décalés et par groupe de quatre dans le respect des règles sanitaires. Les runneurs ont même la sensation de faire une vraie course. Mettre son dossard, démarrer son chrono, dépasser ou se faire dépasser, ce sont des sensations qui manquaient à beaucoup. La météo a également participé à notre bonheur en nous envoyant son plus beau soleil et ses vingt degrés. L'équipe de Run Together Chastre est très heureuse de ce si beau succès et souhaite remercier tous les participants car c'est grâce à leur soutien qu'il aura été réalisé. On avait vraiment l'envie de proposer quelque chose, en veillant au respect des règles, mais aussi en apportant notre participation à une cause qui nous tenait à cœur.»

À l'heure actuelle, cet élan a déjà permis de récolter 2 000€ pour Viva For Life. Du côté des participants, c'est l'unanimité: «Ce concept est une excellente alternative que l'on apprécie. Il manque juste la bonne bière à l'arrivée!»

Et dès ce dimanche 28 février, la même formule sera proposée au cross de Bousval pour une durée de huit jours.