« Harcèlement administratif »

Thérèse Snoy reconnaît l’infraction. Elle a même payé une amende. Par contre, elle estime que le collège pose un recours uniquement pour lui nuire politiquement.

A. H.
« Harcèlement administratif »
Ecolo liste Braine-l'Alleud ©ÉdA – 10669598679

Thérèse Snoy reconnaît l'infraction. Mais relativise: « C'est une infraction commise par rejet d'un excès de lourdeur administrative. Il s'agit d'une cabane de trois mètres sur cinq. Il n'y a pas le moindre impact environnemental. Il aurait fallu un permis avec architecte alors qu'il n'y a jamais eu le moindre plan pour cette cabane. » La députée fédérale est persuadée que le Collège brainois lui réserve un traitement particulier étant donné sa position de tête de liste Écolo aux prochaines élections. Qu'il s'agit de lui nuire politiquement: « C'est du harcèlement administratif. Quand j'ai constaté que le Collège ne répondait pas à ma demande de régularisation, j'ai saisi le fonctionnaire délégué qui a régularisé cette cabane qui ne dérange personne. Mais le Collège a fait appel. Je ne doute pas qu'on veuille me nuire politiquement ».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...