Parc du centre : à peine réaménagé, déjà dégradé...

Le parc du centre vient d'être rénové et réaménagé. Il n'a pas encore été inauguré. Mais il est déjà victime de faits de vandalisme et de vols.

Parc du centre : à peine réaménagé, déjà dégradé...
13950928 ©© EdA

Le parc communal du centre de Braine-l'Alleud vient d'être totalement rénové et réaménagé. Il dispose d'une nouvelle fontaine, d'un nouveau mobilier, de nouvelles plantations et même d'une sculpture contemporaine. Problème : les dégradations et les déprédations y deviennent déjà récurrentes. Celles-ci ont été évoquées lors du dernier conseil communal à la demande de la conseillère communale Écolo Maryse Stengele. «À ce propos, la caméra de surveillance installée dans le parc remplit-elle son office ? Quels en sont les résultats ? a-t-elle demandé au bourgmestre Vincent Scourneau.

Celui-ci a indiqué qu'il est très déçu par les faits qui sont commis dans le parc. Un espace vert en plein coeur de la commune que le conseil communal a précisément souhaité ouvert et accessible en permanence. «C'est très regrettable. Ce parc n'a même pas encore été inauguré. Sa rénovation a nécessité des moyens. Tous les habitants se disent heureux de cette remise à neuf. Mais chaque jour on constate des dégâts.» Des individus y ont allumé des feux. De nouveaux buis ont été sortis de terre et dérobés. Les pompes de la fontaine sont endommagées par de la terre jetée dans l'eau. Les jets de la fontaine sont abîmés par les coups de pied qui y sont donnés. Et depuis cette semaine un tag rouge macule les pierres bleues. «On en a discuté avec la zone de police. Il s'agit d'une série d'incivilités et de faits qui peuvent malgré tout être gérés. On estime que si l'on commence à multiplier constamment les contrôles, on risque d'exacerber les choses et d'avoir des réponses qui vont alors aggraver la situation et générer du vandalisme, a indiqué le bourgmestre. On tente plutôt pour le moment d'établir un dialogue avec les groupes qui sont dans le parc et de trouver le bon ton.» Mais Vincent Scourneau constate que cela n'apparaît pas si évident. Un gardien a été chargé de la surveillance du parc. Mais celui-ci se fait injurier et est pris à partie dès qu'il fait des remarques aux jeunes. «Il a déjà été en congé de maladie. Il était récemment dans mon bureau et pensait démissionner. On va voir comment gérer les choses. On ne va quand même pas engager un bac + 7 en psychologie pour gérer ce parc...» Quant à la caméra de surveillance ? «Elle fonctionne et elle a déjà permis de verbaliser des auteurs de faits. On songe dès lors à installer des caméras supplémentaires», conclut le bourgmestre.

E.G.