«Mardi Santé» au RestO

Les repas du mardi midi au restaurant social de Braine-l'Alleud seront suivis d'animations. Celles-ci seront axées sur le bien-être et la santé.

Éric Guisgand
«Mardi Santé» au RestO
13226776 ©© EdA

Chaque mardi midi à partir de cette semaine, des animations subsidiées par la Communauté française et visant à réduire les inégalités sociales en matière de santé se dérouleront au RestO, le restaurant social de Braine-l'Alleud installé à la Maison des Jeunes Le Prisme, avenue Alphonse Allard. L'opération s'intitule «Les Mardis Santé». «Il s'agit d'une action associant le CPAS, le PCS (Plan de Cohésion Sociale) ainsi que différents partenaires sociaux actifs dans la commune,

indique Olivier Parvais, président du CPAS brainois. On a, dans le passé, défini au sein du PCS diverses pistes d'action à mener. L'une d'elle portait sur la santé. On a d'abord développé des actions généralistes s'adressant au citoyen lambda. Puis on a décidé d'affiner. On souhaite à présent agir auprès des personnes les plus précarisées car ce sont elles qui sont les plus difficiles à atteindre.» Le programme sera piloté par Viviane Gonce, coordinatrice sociale. Pour le responsable du Prisme Christophe Godin, le restaurant social Le RestO se prête parfaitement à des séances de sensibilisation. «L'endroit est idéal car il est déjà investi par le public et permet des rencontres et des échanges dans la convivialité durant et à la suite des repas. Des animations ont déjà été organisées depuis l'ouverture du RestO nouvelle mouture en septembre 2009. Les séances se dérouleront chaque mardi après le repas de midi et auront comme fil conducteur la santé et le bien-être chez les personnes fragilisées.» Le projet doit donc apporter au «public-cible» du RestO (une cinquantaine de repas y sont servis chaque midi, dans leur grande majorité à des usagers du CPAS ou d'autres partenaires sociaux de la commune mais aussi à d'autres catégories d'habitants, la structure étant ouverte à tous) une information la plus variée et complète possible sur tous les thèmes qui peuvent favoriser un accès équitable à la santé. Ce qui passe par l'alimentation, le sport, la prévention, l'hygiène, le relooking et la salubrité du logement, notamment. «On espère à terme amener ainsi les personnes à devenir ou redevenir davantage acteurs de leur vie et de leur avenir en développant chez elles l'estime de soi et les sensibiliser aux questions de santé et de bien-être. Une initiative qui s'inscrit dans la ligne du projet européen Urbact auquel la commune participe et qui vise à élaborer des indicateurs de bien-être avec la population», conclut Olivier Parvais.

Concrètement, chaque mardi se dérouleront après le repas des animations ludiques autour de la santé au sens large, dont des jeux de société, des animations pédagogiques (prévention des assuétudes et des maladies infectieuses) et des séances d'information. Les premières animations prévoient notamment un jeu de communication sur le thème de la santé, une séance destinée à définir divers indicateurs de bien-être et une autre consacrée à la prévention.

Une fois passées ces premières réunions, un programme défini sera établi, ceci à partir du début du mois de mars.