Les night-shops devront filer doux

Un nouveau règlement va restreindre l'ouverture ou le maintien des night-shops sur la commune de Braine-l'Alleud.

Éric Guisgand
Les night-shops devront filer doux
night shop ©EdA

Le collège communal de Braine-l'Alleud a décidé de durcir le ton vis-à-vis des night-shops et des phone-shops (endroit où l'on peut téléphoner à bas prix à l'étranger). Lors de la séance du conseil communal de lundi, le bourgmestre Vincent Scourneau a fait voter un règlement communal relatif à l'exploitation des commerces de nuit et des échoppes privées de télécommunications.

«Auparavant, via le règlement général de police (RGPA), les mesures étaient curatives. Avec ce nouveau règlement spécifique aux night-shops, elles deviennent préventives. Certains night-shops nous créent de graves soucis. Ce ne sont pas uniquement les commerces qui posent des problèmes, mais aussi la clientèle qu'ils drainent. Bruits de portières qui claquent, cris et conversations sur les trottoirs en pleine nuit constituent de graves nuisances pour les riverains.» Le nouveau règlement, d'application depuis qu'il a été adopté lundi, prévoit notamment un cadre plus restrictif pour l'ouverture ou le maintien des magasins de nuit. Aucun night-shop ne pourra être installé dans les quartiers résidentiels de la commune. Ces commerces de nuit ne pourront être en activité que dans les zones où se trouvent déjà rassemblés les commerces et les services, principalement aux abords des grands axes.

Concernant les horaires d'ouverture, les magasins de nuit ne pourront ouvrir avant 20 h et devront être fermés les dimanches, lundis, mardis, mercredis et jeudis à minuit. Les vendredis et samedi la plage horaire des ouvertures sera étendue à 2 h du matin. Les phone-shops ne pourront quant à eux pas ouvrir avant 8 h et devront être fermés pour 20 h.

Enfin, à la fermeture de son établissement, tout exploitant de night-shop sera tenu d'éliminer les déchets et les souillures présents sur la totalité de portion de trottoir, d'accotement et de rigole se trouvant devant son commerce.

Les infractions à ce règlement seront sanctionnées, selon le nombre de constats d'infraction successifs, par un week-end, une semaine ou un mois de fermeture. Ceci sans préjudice du fait que le bourgmestre pourra ordonner la fermeture pure et simple de tout magasin de nuit qui ne respecte par le règlement communal en vigueur ou la décision du Collège.

Outre cette nouvelle réglementation spécifique, les night-shops et autres phone-shops se voient imposer à Braine-l'Alleud d'une taxe annuelle de 2500 ¤.

L'opposition Écolo a tiqué concernant ce catalogue de nouvelles dispositions. Et de craindre qu'il n'y ait plus aucun magasin de nuit sur le territoire communal à partir du 1er janvier 2011. Réponse de Vincent Scourneau : «S'il n'y a plus de night-shops, il y aura toujours des supérettes et des vidéothèques ouvertes en soirée. Car est-ce qu'un «bon père de famille» fait encore ses courses passé 22h ? À quel type de public pensez-vous qu'on vend de l'alcool à ces heures-là ? Je veux qu'il y ait de l'ordre et de la sécurité dans la commune ! D'autant plus que les night-shops peuvent constituer des lieux de rassemblement dangereux.» Le règlement a été approuvé à l'unanimité.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.