Exercice catastrophe aux abords de la base militaire de Beauvechain: une fuite de produits chimiques...

Un scénario d’incident CBRNe a eu lieu ce jeudi, pour évaluer la coordination entre services de secours avant l’Air Base Day du 6 avril prochain.

LAURENT SAUBLENS

Plus de 500 militaires et civils ont participé ce jeudi à un exercice catastrophe organisé aux abords de la base aérienne de Beauvechain à l'initiative des services du gouverneur de la province et du commandement militaire du Brabant wallon. Pourquoi un tel exercice? "Le 6 avril prochain se tiendra le Beauvechain Air Base Day, des portes ouvertes qui devraient attirer plus de 3 000 visiteurs sur la base militaire. Pour permettre la tenue de cet événement, on se doit de tester les services d'urgence, explique le lieutenant-colonel Philippe Ramaekers, commandant militaire pour le BW. C'est pourquoi nous avons planifié cet exercice qui réunit tous les services de secours: pompiers, police, défense… Un incident CBRNe de grande ampleur impliquerait des substances chimiques, biologiques, radiologiques ou nucléaires, éventuellement combinées à des explosifs… Pour l'exercice de ce jeudi, nous avons imaginé une collision entre deux véhicules, dont un camion transportant des produits chimiques. Cette collision est à l'origine d'une fuite de ces produits, d'où une contamination de pas mal de personnes présentes aux abords de la base et sur celle-ci."