Le ministre a-t-il autorisé le projet Boiron sur base d’un avis partial?

La députée Hélène Ryckmans (Écolo) émet des doutes sur l’impartialité de l’avis qui a mené à la délivrance d’un permis pour le projet Boiron

Le ministre a-t-il autorisé le projet Boiron sur base d’un avis partial?
«Les dimensions du projet et la nature de l’activité ne sont pas adaptées», estime Hélène Ryckmans qui s’interroge sur le travail de la commission d’avis sur les recours. ©BELGA
Arnaud Huppertz

"J’ai pu me procurer l’avis de la Commission d’avis sur les recours (CAR) sur le dossier Boiron, à Beauvechain, avis contraire à celui de l’administration et qui a conduit (le ministre Borsus) à octroyer le permis à la société Boiron pour la construction d’un site de production pharmaceutique dans le centre du village. Force est de constater que cet avis se forge sur une vue partielle – je dirais même partiale – du dossier et que certains éléments clés y sont présentés de manière pour le moins étonnante."