Le mazout dorénavant à domicile

La Commune lance un marché pour disposer de citerne à son dépôt, histoire d’éviter des déplacements trop long pour faire le plein.

Quand, comme à Beauvechain, il n'y a pas de station de carburant officielle sur son territoire, des difficultés surgissent. Si cela ne saute pas directement aux yeux, il faut pourtant bien que les véhicules communaux s'alimentent en carburant. «Il y a bien une station-service à Hamme-Mille, mais c'est un indépendant et dans le cadre des marchés, il ne nous est pas possible d'établir une collaboration avec cette station-service. Dès lors nos véhicules doivent se rendre à Jodoigne ou à Grez-Doiceau pour faire le plein. Comptez en moyenne entre 15 et 25km à chaque plein, inutile de détailler ce que cela coûte pour notre administration, que ce soit financièrement bien sûr, mais aussi en matière d'organisation du temps de travail et de longues minutes perdues à ne pas pouvoir assurer les missions dévolues. Sans compter qu'il faut penser à l'usure supplémentaire des véhicules!», explique le bourgmestre Marc Deconinck qui a donc présenté une solution pour remédier à cette problématique.