RÉTRO 2022 - Mai : Pénurie d’infirmières à la clinique Saint-Pierre et partout ailleurs

Retour sur les faits marquants du troisième de l’année 2022: mai. Un mois marqué par la pénurie d’infirmières dans les hôpitaux, qui s’est intensifiée avec la crise sanitaire. En mai, il fut aussi question d’un beau village, de pension et de prix culinaires.

N.My.

Les crises se succèdent et le monde politique tarde à apporter des réponses concrètes. Tout le secteur de la santé est particulièrement touché par la crise sanitaire. Début mai, des unités doivent être fermées à cause de la pénurie d’infirmières à la clinique Saint-Pierre à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Il manque une cinquantaine d’équivalents temps plein dont une quarantaine rien que pour le département infirmier. "Comme on travaille avec 357 équivalents temps plein, on peut dire qu’il manque plus ou moins 12 % de notre personnel infirmier pour travailler", précise alors Myriam Seront, directrice du département infirmier de la clinique.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...