10 mois pour des coups à un accompagnateur de train

Sans titre de transport, deux jeunes montent en gare de Nivelles dans le dernier train de 23 h vers Bruxelles le 9 août 2020. Ils ne portent pas de masque, sentent l’alcool et fument. L’accompagnateur de train les prie de descendre à Braine-l’Alleud. C’est trop leur demander. Coups de pied et de poing enregistrés par les caméras de surveillance. Il en faudrait plus pour qu’avoue José, un Brainois de 21 ans, le seul à être présent lors de l’audience correctionnelle du 25 mai. Il écope de 100 h de travail alors que son pote Mikaël est condamné aux dix mois de prison ferme requis par le parquet « vu son absence ».J. Vd.

J. Vd.