Nivelles: une amende salée pour un client d’une «centrale» de cocaïne

Déjà impliqué en 2015 dans un dossier de stupéfiants, un prévenu a fait l’objet d’une nouvelle enquête et n’a pas payé la transaction proposée.

Vincent Fifi
 Une transaction de 250€ avait été proposée pour éviter les poursuites. Mais l’homme n’a pas donné suite et vient d’être condamné par défaut.
Une transaction de 250€ avait été proposée pour éviter les poursuites. Mais l’homme n’a pas donné suite et vient d’être condamné par défaut. ©BELGA 

Il y a sept ans, Cédric avait obtenu la suspension du prononcé dans un dossier en rapport avec les stupéfiants. Ce qui, manifestement, n’a pas suffi pour qu’il rompe avec ses assuétudes: lors d’une enquête récente menée dans le cadre de la lutte contre les "centrales", son nom est à nouveau apparu dans les petits papiers de la police.