Beaucoup d’églises du Brabant wallon sont dans un triste état: que faire pour que revive ce patrimoine religieux?

Ces 4 et 5 juin se tient la 15e édition des « Journées des églises ouvertes ». Le député André Antoine (Les Engagés) s’est penché sur ces infrastructures malmenées.

Laurent Saublens

L’évolution de la pratique religieuse, le regroupement des célébrations, le manque de prêtres… tous ces éléments font que les églises sont de moins en moins fréquentées, signe d’indifférence, de moindre intérêt… Les fabriques d’église éprouvent de plus en plus de mal à entretenir les édifices religieux. Pourtant, beaucoup de ces édifices nécessitent des travaux d’entretien parfois urgents. Certains sont même laissés à l’abandon, puis vendus en mauvais état.