Braine-le-Château: un obus allemand découvert dans le Hain

Ce vendredi, peu après 16 h 30, un groupe qui nettoyait le Hain à hauteur de la ferme Rose, a fait une surprenante découverte.

 Après avoir placé une petite charge explosive sur la munition qui se trouvait dans le lit du Hain, les démineurs de la Défense l’ont fait exploser.
Après avoir placé une petite charge explosive sur la munition qui se trouvait dans le lit du Hain, les démineurs de la Défense l’ont fait exploser. ©ÉDA
VINCENT FIFI

On a rarement connu un vendredi soir aussi calme dans le centre de Braine-le-Château: durant l’heure de pointe et jusqu’au-delà de 20h30, tous les véhicules en transit étaient déviés vers Ittre avant la maison communale, et plus personne ne passait dans l’autre sens depuis le rond-point de la ferme Rose. Et pour cause: un obus de la Deuxième Guerre mondiale avait été découvert peu après 16h30 dans le Hain, à proximité du pont de la chaussée de Tubize.

"Un groupe de jeunes participait à une opération de nettoyage des cours d’eau avec le Contrat de rivière Senne, et un responsable a retiré un objet, qu’il a pris en main mais qu’il a rapidement identifié comme un obus , confirme le bourgmestre ff de Braine-le-Château, Nicolas Tamigniau. Il l’a redéposé avec précaution, et un périmètre de sécurité de 50 mètres a été instauré tout autour."

Les pompiers de la zone de secours du Brabant wallon ont été appelés sur place, ainsi que le Service d’enlèvement et de destruction d’engin explosif (SEDEE) de l’armée. Sous les ordres du lieutenant Hubert Molle, les pompiers ont sécurisé l’endroit et barré la chaussée de Tubize en pleine heure de pointe, pour empêcher tout passage sur le pont du Hain. Les services des travaux de Braine-le-Château et de Tubize sont également intervenus pour instaurer les déviations.

La circulation a été libérée vers 21h

Une fois le SEDEE sur place, les spécialistes ont rapidement identifié l’engin. "Armour piercing high explosive: c’est une munition d’artillerie allemande de la Deuxième Guerre mondiale, de 10,5cm de diamètre avec une tête en acier et une charge explosive à l’arrière pour transpercer lors de l’impact , expliquait sur place un des démineurs. Elle n’a pas explosé: peut-être que quelqu’un s’en est débarrassé dans la rivière parce que le pont me semble avoir été construit bien après la guerre…"

C’est une intervention commune pour les démineurs de la Défense: ils ont décidé de faire exploser la munition sur les lieux de sa découverte, après avoir placé dessus une petite charge explosive reliée à un câble et à un dispositif qui a été actionné à plusieurs dizaines de mètres de distance, à l’abri derrière le camion des pompiers.

L’obus a explosé vers 19h40, sans causer de problème. Les hommes du SEDEE sont ensuite descendus dans la rivière pour récupérer les morceaux et s’assurer que la destruction était effective. La circulation a été libérée vers 21h.