La poésie va snober la frontière linguistique

La Journée de la poésie transfrontalière, après Jodoigne en 2015, se déroule à Bierkeek. En présence de poètes flamands et wallons.

Marc WELSCH
La poésie va snober la frontière linguistique
Charles Ducal : «L’expérience jodoignoise de la poésie transfrontalière a conduit à l’écriture d’un opéra pour enfants qui a été représenté au Bozar.» ©ÉdA

La poésie transfrontalière a trouvé son nouveau terreau. Après Jodoigne en 2015, c’est au tour de Bierbeek, à un jet de pierre de Beauvechain, d’accueillir le 25 janvier poètes francophones et néerlandophones. En tête d’affiche, la poétesse et actrice bruxelloise Laurence Vielle, qui est depuis un an notre poétesse nationale – elle a succédé au poète flamand Charles Ducal.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.