Musique, sculpture, jardinage

Bénédicte Maréchal est écoconseillère à la ville de Jodoigne. Habitante de Mousty, elle a développé un jardin au naturel chez elle. Elle est artiste, elle écrit des chansons, les interprète, fait des improvisations de jazz, joue du piano et de la flûte. Elle est aussi peintre et sculptrice.

Michel Demeester
Musique, sculpture, jardinage
©ÉdA

Le jardin de Bénédicte Maréchal est en pente: «Nous l'avons structuré en terrasses. C'est un jardin naturel, accueillant pour la vie sauvage. Nous avons un potager, dont mon mari s'occupe. Nous avons aussi des plantes mellifères pour l'accueil des abeilles domestiques et sauvages. Nous avons des roses trémières, elles ont des tiges creuses et épaisses. Les insectes vont s'y installer et pondre. Ici, pas besoin d'hôtel à insectes. Les insectes vivent dans le jardin.» Les pierres sèches sont posées les unes sur les autres. «Cela laisse des espaces pour les insectes.» Le jardin comporte un verger, il est bordé d'une haie composée de plantes indigènes comme l'aubépine, l'érable champêtre. Bénédicte Maréchal est écoconseillère à Jodoigne. Elle participe au concours de décorations de Noël organisé par la Ville d'Ottignies-Louvain-la-Neuve. «Je le fais depuis deux ans, depuis que la Ville y a introduit la notion de développement durable.» Bénédicte Maréchal est artiste: «J'ai toujours fait de la peinture. Il y a quatre ans, je me suis mise à la sculpture. J'avais envie de travailler en trois dimensions, de travailler la matière. J'ai suivi des cours de sculpture. Je fais des portraits ou des mises en situation. Je travaille avec un petit couteau.» Elle est aussi chanteuse: «Je chante et j'écris des chansons. Je mets des mots sur ce que j'improvise musicalement.» Bénédicte Maréchal joue aussi du piano et de la flûte.