« J’ai transmis les infos pendant quatorze ans »

À la tête du doyenné de Leuze, Jules Sabaux a été le supérieur hiérarchique du curé Jacques G. pendant près de 14 ans. «J’ai connu énormément de problèmes avec lui.

S.H.
« J’ai transmis les infos pendant quatorze ans »
Jules Sabaux, doyen de Leuze, a dénoncé les faits à l’autorité ecclésiastique. ©ÉdA – Florent Marot

Cela m’a même pourri la santé», entame l’ancien doyen, parti prématurément à la retraite à soixante ans.

Entre les deux hommes, le courant ne passe visiblement pas. Un litige sérieux sera même porté devant les tribunaux, avec une issue récente (lire ci-dessous). Mais Jules Sabaux assure avoir rapidement eu écho de soucis relationnels mais aussi de problèmes d'autres natures, portés à sa connaissance par plusieurs paroissiens. «Tout au long de ces années, j'ai en effet recueilli pas mal de doléances. Un doyen se doit d'être à l'écoute, c'est sa mission.» Des plaintes portant sur quels types de faits? «Il y a du relationnel», répond Jules Sabaux. Mais le retraité fait aussi comprendre qu'il y a eu visiblement bien plus grave. «Mais ce n'est pas mon rôle de mener l'enquête. Cela fait quatorze ans que je dénonce les faits à l'autorité ecclésiastique.»

En activité, le doyen Sabaux a-t-il tenté de régler le souci en direct avec le prêtre concerné? «C'était impossible d'avoir une conversation avec lui. Mais j'ai tout transmis à l'autorité», conclut-il.