Une psy qui prend la plume

Psychologue, Patricia Fontaine est aussi passionnée d’écriture. Son premier roman, une fiction qui se déroule dans la région et voyage dans le temps, vient enfin d’être imprimé. Mais le parcours fut long pour trouver un éditeur!

Julien SEMNINCKX
Une psy qui prend la plume
24 ©ÉdA

Patricia Fontaine (55 ans) a grandi à Bruxelles, à Auderghem. Après des études en psychologie à Mons, elle s'y installe avant de déménager en famille à Wavre, puis à Jodoigne-Souveraine. «On a eu le coup de foudre pour cette région et on y a fait construire notre maison.» Pour des raisons de santé, elle doit cependant réduire ses activités professionnelles. «J'ai toujours aimé écrire, et j'ai alors commencé à fréquenter des ateliers d'écriture dans la région. Lors d'une visite guidée dans Saint-Remy-Geest, où l'on nous évoquait des anciennes habitations, je me suis demandé ce que pourraient nous raconter ces murs. De là, j'ai imaginé une fiction avec une jeune fille qui vit au Moyen Âge. Et, tout comme une étudiante d'aujourd'hui qui fait un doctorat en archéologie, elle porte une cape verte.» Au bout de l'écrit, un thriller de plus de 800 000 signes. Encore convient-il de le faire partager auprès d'autrui. «J'ai d'abord contacté une quinzaine d'éditeurs, les classiques en France, puis en Belgique, et encore d'autres moins connus. J'ai rencontré de nombreuses barrières financières, de signes, de taille. Au bout de deux ans, je commençais à être démotivée lorsque j'ai reçu un mail positif des éditions Academia à Louvain-la-Neuve. Je l'ai lu et relu pour bien y croire!» Aujourd'hui, ce beau bébé de 362 pages se trouve notamment à L'Ivre de papier, où Patricia dédicacera son ouvrage le samedi 13 juin, de 14hà 16 h.