Nivelles : créé pour accueillir les libérateurs

C'est pour fêter l'arrivée des libérateurs en 1944 que le Corps Musical Nivellois a vu le jour. À 65 ans, l'harmonie nivelloise se porte très bien

Pierre LAGNEAUX

Nivelles ne serait pas Nivelles sans son harmonie le Corps Musical Nivellois. La fanfare aclote est liée à l'histoire de la ville puisqu'elle a vu le jour durant le mois d'août 1944, afin d'accueillir en musique les libérateurs américains. À 65 ans, la formation se porte comme un charme. Un retour dans le passé s'impose pour découvrir l'histoire du Corps Musical.